Meknès

Meknès (arabe : مكناس Maknâs ; marocain : M'knâs ; berbère : Ameknas / ⴰⵎⴻⴽⵏⴰⵙ) est une ville du nord-est du Maroc fondée en 711 par la tribu des Meknassa, dont est issu son nom. Elle est le chef-lieu de la région administrative de Meknès-Tafilalet, dans le Nord du pays. C'est l'une des quatre villes impériales du Maroc et la troisième plus grande ville du royaume. Elle fut la capitale du Maroc durant le règne de Moulay Ismaïl (1672-1727). La ville historique de Meknès est placée sous la protection de l'UNESCO depuis 1996.

Meknès est située à environ cinq cents mètres d'altitude, sur le plateau de Saïs, entre le Moyen-Atlas au sud et les collines pré-rifaines au nord. La ville est traversée par l'oued Boufekrane, qui sépare la médina de la ville nouvelle, dite « Hamria ».

Étymologie du nom Meknès

La ville de Meknès tire son nom de la tribu amazigh Meknassa. Les membres de cette tribu sont appelés les Imknassen au pluriel, Ameknas au singulier. Ameknas signifie en tamazight le guerrier ou le combattant. D'ailleurs les activistes amazighes l'appellent plutôt Ameknas. En 711, plusieurs membres de la tribu auraient pris part à la conquête de l'Andalousie aux côtés de Tariq ibn Ziyad et s'installent au nord de Cordoue[réf. nécessaire]. Vers le XIe siècle, ils fondent la dynastie aftaside à Badajoz. Un groupe prend part au soulèvement de Maysara (739-742) et adopte l'islam kharidjite. Ils fondent l'émirat de Sijilmassa, à la limite nord du Sahara. En s'alliant avec le califat de Cordoue, ils sont en mesure de combattre les attaques des Fatimides. Toutefois, lorsque le chef Meknassa Al-Mutazz s'allie à ces derniers, les Meknassa sont chassés de Sijilmassa par les Maghraouas, alliés des Omeyyades. Un autre groupe s'allie aux Fatimides contre les Omeyyades ; chassent les Salihids du nord du Maroc en 917. Ils ne maintiennent cependant pas leur résistance face aux Maghraouas. Après plusieurs batailles permanentes dans le nord du Maroc, les Meknassa affaiblis par la lutte sont vaincus par les Almoravides au XIe siècle et viennent s'installer à Meknès.